Samuel Ikpefan… Le fondeur Nigérian en route vers les Jeux Olympiques

Une combinaison verte et noire floquée d’un drapeau Nigérian sur une piste de ski de fond, voilà qui n’est pas banal. Qui plus est lors d’une grande compétition internationale. 

C’est ce qu’a réalisé Samuel Ikpefan cet hiver aux mondiaux de ski nordique d’Oberstdorf. Un bel accomplissement venu récompenser des années d’efforts. Ce Franco-Nigérian, basé en Haute-Savoie ne compte pas s’arrêter là. Cet athlète porte à bout de bras un merveilleux projet, un rêve de longue date… . une participation aux Jeux olympiques d’hiver. Justement, ceux de Pékin approchent à grand pas. Désormais bien lancé dans sa préparation, il ne compte pas faire de la figuration en Chine et veut porter haut les couleurs de son pays.

Les sports d’hiver ont souvent façonné de belles histoires riches en émotions lorsque des champions de petites nations côtoient les grandes favorites. Certains en ont fait des films… Mais derrière ces belles images se cache un long travail dans l’ombre. Ces personnages aux destins singuliers passent souvent inaperçus, pourtant ils relèvent de nombreux défis au quotidien. Ils font preuve d’une impressionnante force de caractère et d’une endurance redoutable.

Samuel Ikpefan ne manque pas d’endurance, tant dans la vie de tous les jours que chaussé de ses skis… 

Le sport, une histoire de famille

Si certains peuvent douter de l’existence d’un gène du sport, une chose est sûre, dans la famille Ikpefan l’amour du sport se transmet et se partage. Il est érigé en art de vivre même si les passions diffèrent. Le père de Samuel a participé aux Jeux du Commonwealth dans les années 70 en athlétisme. Sa sœur a été joueuse professionnelle de handball et de rugby. Son frère est également joueur de rugby professionnel au Racing Club de Toulon. 

Le sport a toujours été omniprésent durant l’enfance de Samuel Ikpefan en Haute-Savoie. Il touche dans un premier temps à beaucoup de disciplines, mais se passionne particulièrement pour le foot et le ski de fond. Au lycée, il intègre le pôle espoir de ski de fond et fait face à un dilemme. Il renonce finalement au foot alors que des recruteurs de grands clubs français se montraient intéressés par son talent balle aux pieds. Il choisit le nordique. Les grandes pistes enneigées, voilà ce qui fait battre son cœur ardemment. Ses résultats sont très prometteurs, il figure parmi les meilleurs français et décroche notamment un titre national en sprint classique. 

Le début d’un projet

Après une coupure de quelques années, Samuel Ikpefan replonge dans les compétitions de ski de fond en 2015 avec un but précis. Un projet qu’il a toujours gardé dans un coin de son esprit… Représenter le Nigéria sur les courses internationales grâce à sa double nationalité. 

Alors il s’entraîne dur pour retrouver le haut-niveau. Il s’adjoint les services d’un nouvel entraîneur et s’entraîne notamment avec le Team Decathlon Experience. Très vite, il retrouve de bons résultats. Il part présenter son projet de ski dans la chaude capitale nigériane, Abuja, auprès des instances sportives du pays. En 2019, c’est officiel. Il obtient une licence FIS Nigériane et il s’aligne sur le circuit européen sous ces nouvelles couleurs. Dès lors, ses performances ne cessent de s’améliorer. Sa course de prédilection est le sprint classique, mais il affectionne également les 10 ou 15km. Il s’engage volontiers sur les courses longues distances comme la Marciagranparadisio à Cogne en Italie. Il vit pleinement sa passion pour ce sport et voyage de pays en pays, toujours les étoiles plein les yeux.

Derrière tout cela, ce père de famille jongle avec plusieurs vies. Il travaille durant le reste de l’année et continue de bâtir son projet en trouvant des sponsors privés. Il construit sa vie de façon à se mettre dans les meilleures conditions pour donner le meilleur de lui-même sur les compétitions. 

Une saison et de belles récompenses

2020/21 marque une belle saison pour Samuel Ikpefan. Il rejoint le Team Panthère et profite de meilleures infrastructures. Pour la première fois de sa carrière, il réussit à participer à une épreuve de coupe du monde, à Falun en Suède. Pris en charge par l’équipe britannique, il bénéficie des précieux conseils de leurs coachs norvégiens. Il prend le départ de la Mass-start aux côtés des tous meilleurs athlètes de la discipline, un moment inoubliable dont il a savouré chaque instant. 

Un peu plus tard dans la saison, Samuel Ikpefan se rend à Oberstdorf pour les championnats du monde. Il s’aligne sur la course de qualification mais échoue de quelques secondes. Il participe aussi aux qualifications du sprint. Cette étape est riche en enseignements pour lui. Il reste marqué par l’organisation impressionnante autour de ces courses et par l’ambiance unique. Il est fier d’avoir pu participer à cette immense fête du ski de fond, et compte bien revenir encore plus fort lors de la prochaine édition. Il voudrait surtout revivre ces émotions mais cette fois avec un public nombreux au bord des pistes.

De beaux espoirs pour la suite

Désormais, son regard se porte vers 2022 et les Jeux Olympiques de Pékin. Il présentera bientôt son projet de participation au Nigéria afin d’obtenir une précieuse bourse qui lui permettra d’aborder cet objectif avec une préparation optimale. Il essaie aussi d’agréger un groupe d’athlètes autour de lui pour se rendre sur un maximum d’étapes de coupe d’Europe et de coupe du monde, et pour créer une émulation entre eux. En bon passionné de ski nordique, il songe aussi à participer à d’autres courses prestigieuses du circuit Visma Ski Classic, comme la Vasaloppet. 

Samuel Ikpefan a été inspiré par le parcours d’autres sportifs, notamment par celui de Mathilde Petitjean qui a représenté le Togo aux JO de PyeongChang. Lui aussi veut  inspirer d’autres athlètes. C’est aussi ça le sport pour lui… Susciter des émotions, faire rêver des plus jeunes, montrer que tout est possible. C’est pourquoi il n’est pas avare de conseils auprès de deux jeunes fondeurs ayant la double nationalité allemande et nigériane qui souhaiteraient agrandir l’effectif du ski de fond Nigérian et concourir aux JO de 2026. 

À 30 ans, plus que jamais, Samuel Ikpefan est lancé sur une pente favorable vers son objectif. Ses skis sont bien fartés, il fonce. Il redouble d’efforts et, sûr de sa force, il voudrait faire bonne figure dans les classements pour le Nigéria.

Au plateau des Glières où il s’entraîne, ou bien devant votre télé, ne manquez plus la combinaison verte et virevoltante de Samuel Ikpefan. 

Rendez-vous sur sa page Instagram ou Facebook pour suivre son actualité et la suite de ses aventures vers les Jeux Olympiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :