Le jour où… Joanna Ryter

Au mois de juillet, en remportant l’Ironman de Zurich mon rêve devient réalité… Je me qualifie pour Hawaï… Le Mythe. Le Graal de tout triathlète. Je m’entraîne ardemment durant 3 mois pour préparer la course d’une vie. Le climat chaud et humide, très différent de celui du Valais Suisse est un défi de taille, alors j’installe mon Home trainer dans ma salle de bains…

J’arrive seule, 10 jours avant la compétition. Dès mes premiers pas sur l’île, j’ai des étoiles plein les yeux. Tout est magnifique, les paysages grandioses, l’océan majestueux. Je suis au milieu d’une foule de triathlètes, tous plus affutés les uns que les autres. Je me laisse baigner par cette atmosphère incroyable. Je me construis une bulle pour ne pas me laisser impressionner. Je reste focalisée sur mon entrainement, ma stratégie et profite de chaque instant.

Je suis prête.

La natation est mon point faible, mais je suis sereine. Le départ est donné en fanfare, des milliers de fauves lâchés dans la houle du Pacifique. Je m’en sors bien. J’enfourche mon vélo. Ce que j’adore, c’est prendre la position aéro, mettre du braquet et fendre l’air sur des grandes lignes droites. Je remonte progressivement. Les nombreuses tasses d’eau salée que j’ai avalées m’ont déshydratées mais je me bats. J’attaque la course à pied enivrée. À 12km j’apprends que je suis 2ème, proche de la 1ere place. Mon moral oscille entre hauts et bas. Une lutte intense se joue dans mes pensées. Je décide de tout donner pour gagner. À 7km je prends la tête. Les plus longs kilomètres de ma vie. Je m’interdis de me retourner de peur de craquer à tout moment. Je suis à la rupture.

La ligne se dessine, enfin. Victoire (cat 18-24 ans). Le mélange d’émotions et d’épuisement est terrible. Je m’écroule sur des bénévoles tant mon bonheur et ma joie sont immenses, trop lourds à porter après 9h59 de course.

Cette journée de rêve m’a permis de devenir triathlète professionnelle. Je ne l’oublierai jamais.

Le lendemain, lors des remises de prix, on me pose par erreur la couronne de Daniela Ryf (vainqueur de la course pro) sur la tête quelques secondes… Mais qui sait ? Un jour, peut-être qu’elle m’appartiendra cette couronne.

Pour suivre l’actualité de Joanna et les résultats de ses prochaines courses, rendez-vous sur son site internet et sur sa page Instagram

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :