Droit vers la tempête

Le cycliste est voûté. Le front presque plaqué contre la potence. Il tire de toutes ses forces sur les poignées de son guidon. Il lutte intensément face à un vent que l’on imagine redoutable. Il file sur une crête, l’horizon totalement dégagé. Trop peut-être. Il n’y a rien pour s’abriter des rafales. Il est seul face à lui-même. Les nuages semblent se déchaîner au-dessus de lui. Les rayons de lumières paraissent être emportés par les bourrasques et les tumultes de l’air. L’atmosphère est apocalyptique. Éole était d’humeur tempétueuse ce jour-là. Il aime tant se jouer des cyclistes. 

Pourtant il faut avancer. 

Sur cette photo, l’effort semble si violent que l’on entend presque la respiration du coureur. La bouche grande ouverte, son souffle est heurté, saccadé. On peut se représenter son visage marqué par l’effort avec un soupçon d’inquiétude dans les yeux. Le plus dur se dressera bientôt devant son vélo et il le sait.

La meute reviendra-t-elle sur moi ? se demande t-il. On entend le vent siffler dans ses roues. On sent l’odeur des premières gouttes de pluie sur le sol chaud. Et imperturbable, armé de son courage, il continue de pédaler vigoureusement contre les éléments.

On aurait envie de souffler dans son dos pour l’aider. Pour qu’il résiste un peu plus longtemps.

Sur cette photo, on aurait presque mal aux jambes à la place du cycliste…

Image: Jered gruber http://www.gruberimages.pro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :