Le Micro-trottoir au JT

Depuis le début de la crise du Covid-19, je n’ai jamais autant regardé les JT. Je remarque une chose qui m’étonne vraiment, c’est l’importance donnée aux micro-trottoirs. Est-il un bon outil au service du JT ?

Dans chaque reportage, sur tous les sujets, un journaliste tend son micro à une personne dans la rue, et celle-ci nous dit ce qu’elle pense. Mais pourquoi ? 

Le rôle du JT n’est-il pas de nous informer? De nous donner des informations véridiques, précises, justifiées, corroborées. Des informations qui nous permettent ensuite de nous faire notre propre jugement éclairé. 

Alors demander l’avis d’une personne lambda sur un sujet dont elle n’a qu’un avis superficiel ne fait rien avancer. Cela donne en général un résumé des différents avis que l’on trouve dans la rue. Et ce n’est pas de l’information. 

Pire encore. Cela peut même contribuer à manipuler l’audience. À voir que d’autres personnes partagent notre conception, on se retrouve rassuré. Le micro-trottoir peut aussi être biaisé en interrogeant qu’un certain type de population. 

Et c’est là un piège qu’il faut éviter. Le JT est sensé pour moi, faire avancer dans la vérité et l’information. Il est sensé nous aider à formuler une opinion rationnelle étayée par des faits concrets. Il doit expliquer les évènements objectivement. Il n’est pas sensé manipuler via des avis évidents et d’à peu près. Savoir ce que mon voisin pense de tel sujet ne me permettra pas d’être mieux informé sur telle ou telle crise. 

Mais voilà, c’est aussi un moyen pour ces JT de gagner du temps, de rendre des reportages un peu plus longs, plus étoffés. Mais aussi de rassurer une audience. De la garder dans un confort d’opinion et de pensée. Une servitude volontaire à base de préjugés ?

Car en effet, le micro-trottoir donne souvent un mélange de vérité acceptées, de dires banals, des évidences…

Le micro-trottoir rassemble, car il donne plusieurs opinions, et permet de vérifier que l’on se ressemble finalement. C’est « une fabrique du consensus » comme le notait Raphael Enthoven dans un article de Philosophie Magazine. Il ajoutait également à cela, que la personne interrogée lisse son opinion afin de l’ériger en avis de la foule. En s’assurant de respecter toutes les bonnes convenances. Ce n’est donc même plus un témoignage personnel…

C’est pourquoi je trouve qu’il serait peut être bon pour les JT d’en finir avec cette mauvaise habitude. Du moins pour les sujets sérieux et importants qui ne le nécessitent vraiment pas. 

L’article de Raphaël Enthoven: https://www.philomag.com/lactu/micro-trottoir-le-reel-au-rabais-1303

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :